Comparatif - Les 6 meilleurs couteaux de randonnée

A vous qui aimez tant la marche, emportez-vous systématiquement un couteau de survie sur les sentiers ? Rares sont les randonneurs qui le font ! Pourtant, celui-ci peut vous sauver de bien mauvaises situations…

Intéressons-nous aujourd’hui à un ustensile parfois trop peu utilisé par les randonneurs : le couteau de randonnée ! Avec de nombreux modèles et de nombreuses utilisations différentes, pas toujours simple de s’y retrouver.

Chez NatureMatos, on a donc décidé de vous simplifier la vie.

Vous trouverez donc dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur cet équipement et ses critères de choix, ainsi qu’une sélection de couteaux rien que pour vous.

On y va !

Récap : les 6 meilleurs couteaux de randonnée de 2023

Couteau de randonnée Gerber E-Z Out
Gerber E-Z Out
Le meilleur rapport qualité-prix !
Notre note :
4.6/5
Disponible ici !
Couteau de randonnée Mora Companion MG cropped
Mora Companion MG
Le meilleur modèle à petit prix !
Notre note :
4/5
Disponible ici !
Couteau de randonnée Kershaw Kuro
Kershaw Kuro
Le meilleur modèle pliant !
Notre note :
4.6/5
Disponible ici !
Couteau de randonnée Mora Garberg cropped
Mora Garberg
Le coup de cœur de NatureChaussures !
Notre note :
5/5
Disponible ici !
Couteau de randonnée Victorinox Swiss Champ cropped
Victorinox Swiss Champ
Le meilleur modèle multi-usage !
Notre note :
5/5
Disponible ici !
Couteau de randonnée Opinel 8 outdoor
Opinel n°8 Outdoor
Le meilleur modèle mixte !
Notre note :
4.5/5
Disponible ici !

Le couteau de randonnée : pourquoi il est indispensable

Couteau-suisse de randonnée

On ne le dit jamais assez : l’environnement naturel peut présenter de nombreux dangers. Le port d’un couteau de randonnée est ainsi hautement recommandé. 

En plus d’être des armes de défense et de survie, les couteaux de randonnée sont aussi des outils d’utilité générale. 

En rando, vous aurez ainsi besoin d’un couteau compact, robuste, durable et facile à utiliser. 

Le choix du meilleur couteau de survie est toutefois complexe, et nécessite une réflexion approfondie. En effet, il peut grandement vous simplifier la vie lors de randonnées à la journée, lors de treks en milieu extrême, mais également pour le bivouac.

Voici quelques exemples de situations dans lesquelles vous aurez besoin d’un couteau de survie :

  • Pour couper des morceaux de bois pour faire du feu ;
  • Pour se construire un abri (il peut même être utilisé comme marteau !) ;
  • Pour chasser ;
  • En cas d’urgence médicale ;
  • Pour creuser (eh oui !) ;

Comment choisir votre couteau de randonnée : nos critères

Afin de choisir le meilleur couteau de randonnée, vous devrez avoir certains critères en tête, pour ne pas vous tromper : on ne part pas en pleine nature avec un couteau à beurre !

C’est pourquoi nous vous avons préparé une liste qui récapitule les critères essentiels pour que votre choix puisse être le bon, à la suite de laquelle vous trouverez notre sélection des meilleurs couteaux de survie disponibles sur le marché.

On y va !

Bien qu’il puisse sembler évident que les couteaux pliants sont plus pratiques à transporter et à utiliser, les couteaux à lame fixe peuvent parfois être une meilleure option : 

  • Les lames fixes sont conçues pour résister à une grande pression en raison de l’absence de pièces mobiles ; 
  • Elles ont une plus longue durée de vie car il n’y a pas d’usure causée par la friction ; 
  • Elles sont faciles à utiliser et rapidement accessibles en cas d’urgence ; 
  • Enfin, la possibilité d’un accident est plus faible puisqu’il n’y a pas de pièces mobiles. 

Les couteaux pliants, en revanche, risquent de se briser au niveau du point d’attache en raison des forces latérales, sont plus difficiles à entretenir et peuvent facilement provoquer des accidents s’ils sont mal manipulés. 

 

Cependant, les couteaux pliants possèdent bien des avantages :

  • Ils sont plus compacts et plus pratiques à transporter ; 
  • Ils n’ont pas besoin d’étui
  • La plupart sont polyvalents : vous pouvez obtenir d’autres outils en même temps que le couteau : on parle alors de couteaux multi-usage, plus connus sous le nom de couteaux suisses. 

En somme, les couteaux à lame fixe sont potentiellement une meilleure option en situation de survie, mais les couteaux de survie pliants présentent un avantage en termes de compacité et de simplicité. 

On opterait donc plutôt pour un modèle pliant, en tant que randonneurs !

Le matériau de la lame est un autre facteur très important à prendre en compte lors du choix de votre couteau de survie. 

Le matériau doit être de haute qualité et solide pour toute activité telle que le cintrage, le hachage, la chasse et même l’autodéfense. 

 

Il doit également pouvoir conserver son tranchant pendant de longues périodes et être résistant à la rouille, au cas où les conditions seraient humides (n’hésitez pas à consulter notre article pour apprendre à enlever la rouille sur un couteau !)

Par exemple, l’acier normal bon marché est un matériau peu fiable pour une lame. En effet, celui-ci est facile à aiguiser mais aussi à casser. Il peut aussi s’émousser rapidement, ce qui le rend inefficace dans de nombreuses situations. 

 

Ainsi, les alliages sont souvent un bon point de départ car ils sont plus solides et plus durables que les métaux purs.

L’acier inoxydable est le matériau le plus courant pour les lames de couteau. La quantité suffisante de chrome qu’il contient lui confère une grande résistance à la rouille, une solidité et une durabilité d’excellente qualité. 

Le titane, autre bonne option, est un métal solide, résistant à la rouille, dur et étonnamment léger. 

Parmi les matériaux de qualité les plus récents pour les lames, citons le S30V, un mélange de vanadium et d’acier inoxydable. Les aciers VG10 (inoxydable) et 420HC sont également des mélanges de qualité d’acier et de carbone.

Le fil de la lame doit être facile à aiguiser et conserver son tranchant. Le matériau de la lame doit également être solide pour éviter que le bord ne s’écaille pendant l’utilisation. 

La lame peut avoir plusieurs formes : lisse (parfois appelée plate), dentée (ou dentelée) ou mixte.

 

Lame lisse

Le bord lisse facilite la manipulation, le nettoyage et l’affûtage. Son bord continu la rend plus polyvalente que tout autre type. Il est utilisé pour effectuer des coupes franches sur des matériaux mous, par exemple pour trancher du fromage, dépecer et couper de la viande, ou couper une corde.

C’est le type le plus couramment utilisé pour la chasse et la randonnée.

Cependant, il ne conserve pas son tranchant longtemps comme les bords dentelés. Il est également difficile d’utiliser un couteau à tranchant plat pour scier un élément résistant comme une corde ou du bois de chauffage.

Si votre rando est moins susceptible de nécessiter ces activités, un couteau dentelé est le meilleur choix.

 

Lame dentée 

Ce type de lame est idéale pour scier du bois et des matériaux résistants ; en cuisine, elle sert à couper de nombreux aliments, pour lesquels la lame lisse n’est pas adaptée (tomates, pain, pizza, …)

La lame dentée restera tranchante longtemps sans avoir besoin d’être aiguisée.

Comme nous le précisions plus haut, ce type de lame est moins utilisé par les randonneurs que les lames plates.

 

Lame mixte

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un couteau partageant les deux types de lames précédemment évoquées : il est denté près du manche pour vous donner une prise solide, puis plat vers la pointe. 

Lorsque vous ne pouvez pas faire un choix, une lame mixte est la meilleure solution. Il combine les excellentes caractéristiques de coupe et de sciage d’un couteau dentelé et les caractéristiques de coupe en douceur d’un couteau à tranchant lisse.

Les avantages combinés des deux types de tranchants sont très appréciés par de nombreux randonneurs car ses applications sont multiples. Il est donc doublement efficace. 

Cependant, les couteaux à lames mixtes présentent des inconvénients.

  • L’affûtage peut s’avérer assez difficile ; 
  • Certes, vous aurez deux types de lames différentes, mais chacune de petite longueur, rendant l’utilisation du couteau à lame mixte moins pratique dans certaines situations.

Comme on l’a souligné plus tôt, cela reste une option à envisager, plébiscitée par de nombreux randonneurs ; certains préfèreront acheter deux couteaux différents. A vous de voir ! 

La pointe de la lame peut varier sur les couteaux de randonnée. Malgré la forme de la lame, sa pointe doit être tranchante. Il est inimaginable de survivre dans la nature sans un couteau pointu. 

Voici quelques-unes des formes de pointes les plus courantes sur les lames des couteaux de randonnée :

 

  • Drop-Point : Il s’agit d’une lame polyvalente, efficace et robuste. Elle est idéale pour la survie en plein air. Elle possède des bords tranchants et lisses pour le dépeçage. Cependant, sa pointe n’est pas idéale pour le perçage.

  • Clip-Point : Le dos remonte doucement le long de la lame, puis s’incurve légèrement vers la pointe. Le tranchant est généralement dentelé. Elle est excellente pour le perçage et la chasse. Cependant, la pointe est fine et fragile.

  • Tanto : Très prisée pour les couteaux tactiques, elle est souvent utilisée par les militaires et les pros de la défense. Son dos et son tranchant sont parallèles, formant une pointe solide à leur extrémité. Sa lame est cependant difficile à affûter.

 

Ces trois types de lames peuvent être parfaites pour un couteau de rando ou de survie. Elles ne sont pas les seules : Reverse Tanto, WharnCliffe ou encore Trailing point peuvent également être parfaites, suivant votre utilisation ! 

Le choix du matériau de la poignée de votre couteau est primordial, car vous devez être à l’aise et avoir une prise ferme lorsque vous manipulez votre couteau de randonnée.

Un mauvais manche peut notamment entraîner des blessures, ou encore une mauvaise utilisation du couteau. 

 

Ci-dessous, dressons une liste des matériaux de poignée courants pour un meilleur couteau de randonnée :

  • Bois : ils sont traditionnellement solides et attrayants, mais susceptibles d’être détruits par l’humidité.

  • Métal : Les métaux les plus utilisés sont l’aluminium, l’acier inoxydable et le titane. L’aluminium est solidement solide et léger, mais perd rapidement la chaleur. L’acier inoxydable est également solide et résistant à la corrosion, mais plus lourd que les autres métaux. Le titane est plus léger et retient moins le froid que l’aluminium.

  • Os : Eh oui, cela existe ! Aussi surprenant que cela puisse paraître, ce matériau offre une prise étonnamment forte et une certaine beauté.

  • Plastique : Avec sa prise naturelle, c’est un matériau populaire pour les poignées de couteaux de rando. Vous pouvez également trouver des mélanges de plastique et d’acier inoxydable.

  • Nylon et fibre de verre : C’est un matériau bon marché et durable, malléable et disponible en différentes textures. Il peut résister à des conditions très difficiles et nécessite donc peu d’entretien.

 

Outre sa résistance, le confort doit également être dans la balance pour le choix du matériau du manche de votre couteau. Concernant le matériau, le choix est grandement subjectif : chez NatureMatos, on apprécie par exemple les manches en bois, en os et en alliage nylon/fibre de verre !

Notez qu’un autre facteur peut également jouer sur ce point : le fait que la poignée soit adaptée à la forme de votre main !

Comme pour l’ensemble des équipements de rando, le poids du couteau de survie est une caractéristique importante à surveiller, même pour les randonnées de courte distance.

Pour nous, un couteau ne devrait pas excéder les 650 grammes. 

 

Pensez à examiner l’usage auquel vous destinez votre couteau. Vous pourrez ainsi évaluer le poids nécessaire pour accomplir vos tâches. 

À moins que vous ne prévoyiez d’effectuer des tâches lourdes, comme la collecte de bois de chauffage, un couteau très léger (une centaine de grammes ou moins) sera suffisant

Le problème des couteaux lourds est qu’ils vous ralentissent et qu’ils rendent difficile l’accomplissement de petites tâches. 

 

Ainsi, portez un couteau aussi léger que possible pour vos randonnées !

L’étui, ou le fourreau, affecte la portabilité et la facilité de manipulation de votre couteau. Il existe différents types d’étuis que vous pouvez attacher à diverses parties de votre corps. 

 

Tout d’abord, il est important qu’une sangle croise le manche du couteau pour éviter que celui-ci ne tombe. Un étui à fixation basse vous permet d’attacher le couteau à votre ceinture ou à votre jambe. Certains étuis peuvent même comporter un passant de ceinture. 

Comme nous le précisions plus haut, les couteaux pliants ne nécessitent pas d’étuis.

 

L’étui est ainsi une caractéristique qui peut avoir son importance pour le choix d’un couteau de rando, bien que cela ne doive pas être, selon nous, un critère déterminant.

Notre sélection des 6 meilleurs couteaux de randonnée et de survie

Maintenant que vous en savez plus sur les différentes caractéristiques des couteaux, il est grand temps de vous présenter notre sélection des meilleurs couteaux de survie pour la randonnée !

Comme d’habitude, notre mission a été de vous trouver les outils qui remplissent le mieux leur mission, pour une qualité maximale et un prix minimal.

Voyons tout ça de plus près !

1 - Gerber E-Z Out : le couteau de randonnée au meilleur rapport qualité/prix

Couteau de randonnée Gerber E-Z Out

Présentation

Notre sélection démarre avec le Gerber E-Z Out, qui est notre couteau préféré en termes de rapport qualité/prix !

Ce couteau de survie, fabriqué par une marque qu’on ne présente plus, s’est avéré très agréable à utiliser : la poignée ergonomique en FRN (Fiberglasse Reinforced Nylon, ou nylon renforcé à la fibre de verre) tient bien en main, et son système d’ouverture est super pratique et sécuritaire.

Il est également extrêmement léger : avec seulement une petite quarantaine de grammes, il ne vous alourdira pas lors de vos randonnées, qu’elles soient courtes ou longues.

La lame, quant à elle, se veut assez tranchante, d’une longueur correcte (environ 9 cm), et plutôt résistante, tant aux chocs que sur la durée.

 

→ En somme, difficile de trouver des points négatifs à ce couteau de survie. Peu encombrant, léger et à prix très correct, on aurait peut-être aimé une lame un poil plus tranchante, si on était tatillons. Mais, honnêtement, vous ne trouverez pas une lame de meilleure qualité à ce prix-là !

Notre note :
4.6/5
Le meilleur prix pour ce couteau, c'est par ici !

Caractéristiques

Type de couteau : Couteau pliant

Matériau du manche : Caoutchouc

Prix : 45,00€

Matériau de la lame : Acier inoxydable

Forme de la lame : Lame lisse – Clip Point

Poids : 40 grammes

2 - Mora Companion MG : le meilleur couteau de survie à petit prix

Couteau de randonnée Mora Companion MG

Présentation

Pour la suite de notre comparatif, on vous a trouvé un couteau a vraiment très petit prix : le Mora Companion MG !

Couteau à lame fixe, celui-ci ne brille pas par son design, très épuré, qui ravira les adeptes des couleurs militaires ; en revanche, son confort nous a surpris, pour ce petit prix. La poignée offre une excellente adhérence, et on apprécie son étui, bien pratique, car impossible à transporter dans une poche.

Il s’avère ensuite assez léger : 110 grammes pour un couteau de 24 cm (dont 10,5 de lame), c’est plutôt pas mal ! 

Enfin, son tranchant nous a impressionnés : messieurs, il est même assez coupant pour que vous puissiez vous raser (avec précautions !). La seule petite ombre au tableau, c’est cependant la solidité de sa lame. Il faudra donc la manier avec précaution pour cette raison également !

 

→ En conclusion, il nous paraît très difficile de trouver un couteau de randonnée de la trempe du Mora Companion MG : avec son prix réduit, son tranchant et sa légèreté, il plaira à plus d’un !

Notre note :
4/5
Le meilleur prix pour ce couteau, c'est par ici !

Caractéristiques

Type de couteau : Couteau à lame fixe

Matériau du manche : Gomme noire

Prix : 15,20€

Matériau de la lame : Carbone

Forme de la lame : Lame lisse – Straight Back

Poids : 110 grammes

3 - Mora Garberg : le meilleur couteau de randonnée (notre coup de cœur !)

Couteau de randonnée Mora Garberg

Présentation

On reste chez Mora pour la suite de ce comparatif, avec notre gros coup de cœur : le Mora Garberg !

Absolument tout nous a plu sur ce modèle : son manche accroche parfaitement, son étui en cuir est super classe et pratique et son design plutôt sympa, tout de noir vêtu.

Rien à redire non plus sur son tranchant, à part qu’on vous conseille de faire attention à vos doigts ! Plus sérieusement, on a vraiment été bluffés : c’est une vraie lame de rasoir, et on a vite été pris d’envie de couper toutes sortes de choses lors du test : branches, cordes, viandes, rien ne lui a résisté !

Il est aussi plutôt léger, avec ses 170 grammes, et ultra solide : on peut utiliser sa lame pour toutes sortes de choses, et même comme un marteau sans aucun problème. Très pratique !

 

→ Vous l’aurez bien compris, on a simplement adoré le Mora Garberg. Ajoutons à cela un prix assez correct compte tenu de la qualité du produit, et on a là notre petit préféré de cette sélection. On le conseille à tous, évidemment.

Notre note :
5/5
Le meilleur prix pour ce couteau, c'est par ici !

Caractéristiques

Type de couteau : Couteau à lame fixe

Matériau du manche : Polyamide

Prix : 105,00€

Matériau de la lame : Carbone

Forme de la lame : Lame lisse – Clip Point

Poids : 170 grammes

4 - Kershaw Kuro : le meilleur couteau de randonnée pliant

Couteau de randonnée Kershaw Kuro

Présentation

Le couteau de survie suivant que nous souhaitions vous présenter est le Kershaw Kuro : un couteau pliant que l’on a vraiment adoré.

Simple d’utilisation grâce à son système d’ouverture ergonomique, il est également super léger (100 grammes) et agréable à tenir, avec son manche en nylon et fibre de verre. On a également bien apprécié le design sympa de sa poignée, qui lui confère un certain charme !

Niveau lame, on n’a pas été déçus non plus : toujours aussi pratique, sa lame mixte est tranchante, tant du côté lisse que du côté denté. Notons également sa pointe tanto, qu’on a particulièrement apprécié pour sa robustesse, et qui contribue à lui donner un style décidément bien sympathique.

Enfin, avec seulement 10 cm de longueur lorsqu’il est fermé (moins que votre smartphone !), il ne sera pas problématique de transporter le Kuro. Un vrai plus donc, pour les plus minimalistes d’entre nous.

 

→ On a donc beaucoup aimé cet outil, à la fois robuste, léger et très beau, pour un prix toujours très correct. Un petit point à noter cependant : son tranchant a tendance à s’user un peu vite, et vous devrez rapidement l’aiguiser. On recommande ce produit, en tout cas !

Notre note :
4.6/5
Le meilleur prix pour ce couteau, c'est par ici !

Caractéristiques

Type de couteau : Couteau pliant

Matériau du manche : Nylon renforcé à la fibre de verre (FRN)

Prix : 45,00€

Matériau de la lame : Carbone

Forme de la lame : Lame mixte – Tanto

Poids : 100 grammes

5 - Victorinox Swiss Champ : le meilleur couteau de randonnée multi-usage (couteau suisse)

Couteau de randonnée Victorinox Swiss Champ

Présentation

Dans la catégorie “meilleur couteau de rando multifonction”, quel autre couteau pouvait-on vous présenter qu’un véritable couteau suisse Victorinox ?

Le modèle Swiss Champ de la célèbre marque ne déçoit pas : il possède tout ce dont on a besoin chez un couteau suisse ! Son ergonomie n’est plus à prouver, et c’est un vrai bonheur de l’utiliser dans la nature.

Ses nombreux outils vous sortiront de toutes les mauvaises situations… y compris celles auxquelles vous n’aviez pas pensé. Tournevis de plusieurs tailles, décapsuleur, cure-dents, lime à ongles ou encore dénudeur de fils électriques, les options sont pléthoriques : on en compte pas moins de 33 !

Sa compacité, son poids plume et sa facilité d’utilisation en font un compagnon idéal, qui vous suivra partout sur les sentiers. Comme toujours, avec Victorinox, on est face à un couteau de grande qualité, fait pour vous suivre plusieurs années.

 

→ Si ce n’était pas clair pour vous, on a vraiment beaucoup aimé ce couteau suisse, que l’on considère comme LE couteau multifonction à avoir dans sa poche ou son sac sur les sentiers. Si vous pouvez trouver d’autres couteaux multi-usages à plus petits prix, notamment sur Amazon, aucun d’entre eux n’arrive à la cheville de celui-ci !

Notre note :
5/5
Le meilleur prix pour ce couteau, c'est par ici !

Caractéristiques

Type de couteau : Couteau multi-usage

Matériau du manche : Cellidor

Prix : 115,00€

Matériau de la lame : Acier inoxydable

Forme de la lame : Lame dentelée et lisse

Poids : 185 grammes

6 - Opinel n°8 Outdoor : le meilleur couteau de randonnée mixte

Couteau de randonnée Opinel 8 outdoor

Présentation

On termine cette sélection avec une autre marque de couteau célèbre, avec Opinel et son modèle n°8 Outdoor.

Si l’on ne présente plus la marque française, fleuron de l’artisanat hexagonal, le n°8 Outdoor diffère un peu des anciens modèles à poignée en bois. Ici, on est sur du polyamide chargé en fibre de verre, taillé pour les conditions difficiles que l’on peut rencontrer en rando : l’eau, les chocs et les températures extrêmes (de -40 à 80°C !) ne lui font pas peur !

Le tranchant est quant à lui présent, sans être extraordinaire, de chaque côté de la lame. Il sera largement suffisant, cependant, pour la plupart des activités pratiquées en extérieur, sur un chemin de randonnée ou lors d’un bivouac.

Petit plus sympa : il dispose d’un sifflet de survie intégré, qui souffle jusqu’à 110 décibels ! Bien pratique, on le rappelle, en cas d’accident au beau milieu de la nature, pour que quelqu’un puisse venir vous aider.

 

→ On a donc un couteau au design sympa, à petit prix, français, et très agréable à utiliser avec l’Opinel 8 Outdoor, qu’on recommande aux randonneurs débutants comme aux confirmés.

Notre note :
4.5/5
Le meilleur prix pour ce couteau, c'est par ici !

Caractéristiques

Type de couteau : Couteau pliant

Matériau du manche : Polyamide et fibre de verre

Prix : 33,00€

Matériau de la lame : Acier inoxydable MA5

Forme de la lame : Lame mixte – Clip Point

Poids : 110 grammes

FAQ - On répond à vos questions !

Est-il légal d’avoir un couteau de survie ?

Il est tout à fait légal d’avoir un couteau de randonnée sur soi, tant que vous êtes en rando, et plus largement dans le cadre du loisir.

Les couteaux sont pourtant considérés comme des armes blanches, en France. Toutefois, une jurisprudence est en place du côté des tribunaux hexagonaux, pour les couteaux dits “de loisir” (couteau suisse, couteau pliable, …).

Ainsi, c’est leur utilisation qui va décider de leur caractère légal ou non : s’ils sont utilisés lors d’événements publics ou dans des lieux où sont concentrées de nombreuses personnes, ils seront jugés comme dangereux, et seront donc illégaux.

Utilisés durant une randonnée, en bivouac ou en camping, les couteaux de survie sont ainsi parfaitement légaux.

Si cela vous intéresse, un article résume la législation française en matière de couteaux juste ici.

Comment aiguiser un couteau de randonnée ?

Une image valant souvent mille mots, on vous a déniché un petit tuto vidéo proposé par la chaîne YouTube de Julien Taix, qui vous montre toutes les étapes pour aiguiser votre couteau à lame lisse.

 

Pour aiguiser un couteau denté, on a également pensé à vous, avec cette vidéo de Knivesandtools ! Attention, c’est bien plus dur, et vous pouvez toujours recourir à un professionnel, voire à votre boucher (certains peuvent aiguiser vos couteaux, lisses ou dentelés… si vous êtes bons clients !)

Qu’est-ce qu’un couteau Bushcraft ?

On en entend de plus en plus parler ! Un couteau Bushcraft, c’est tout simplement un couteau de survie solide et fixe qui remplit de nombreuses fonctions. Avec lui, vous pourrez sans mal couper du bois, préparer du feu, couper vos aliments, chasser, ou encore vous fabriquer un abri.

Rien que ça !